ALECC

Association for Literature, Environment, and Culture in Canada / Association pour la littérature, l'environnement et la culture au Canada

Revue


The Goose est la revue officielle de l’ALECC (Association pour la littérature, l’environnement et la culture au Canada / Association for Literature, Environment, and Culture in Canada). Notre publication encourage la production de littérature et d’arts environnementaux, l’écocritique, l’éco-théorie, en plus des études culturelles liées à l’environnement et ce à travers tout le Canada. The Goose est à la recherche de contributions sous la forme d’articles académiques et artistiques (fiction, poésie, essai littéraire), d’essais sur la littérature ou les arts visuels, d’entrevues ou encore de comptes-rendus d’ouvrages. Bien que notre attention soit d’abord portée sur le contenu canadien, nous acceptons également les soumissions portant sur des enjeux internationaux.

Si vous désirez contribuer à The Goose, veuillez consulter notre site web pour de plus amples détails.

Nous espérons collaborer avec vous!

The Goose co-rédactrice en chef : Amanda Di Battista
The Goose co-rédactrice en chef : Melanie Dennis Unrau
The Goose co-rédacteur en chef : Alec Follett

Numéros précédents (2005-2013) :

The Goose – numéro 12, numéro double 2013 : PDF

The Goose – numéro 11, été 2012 : PDF

The Goose – numéro 10, hiver 2012 : PDF

The Goose – numéro 9, été 2011 : PDF

The Goose – numéro 8, automne 2010 : PDF

The Goose – numéro 7, printemps 2010 : PDF

The Goose – numéro 6, automne 2009 : PDF

The Goose – numéro 5, printemps 2009 : PDF

The Goose – numéro 4.1, 2008 : PDF

The Goose – numéro 4, 2008 : PDF

The Goose – numéro 3.1, automne 2007 : PDF

The Goose – numéro 3, printemps 2007 : PDF

The Goose – numéro 2.1, 2006 : PDF

The Goose – numéro 2, printemps 2006 : PDF

The Goose – numéro 1, automne 2005 : PDF

Appels Passés

The Goose: A Journal of Arts, Environment, and Culture in Canada, numéro spécial

Que ce soit sur les pancartes dans les manifestations, dans les chansons, sur Internet et les réseaux sociaux ou encore en poésie et dans les romans, témoignages de vie et articles engagés, force est de constater que les arts et l’activisme environnemental vont de pair. Tandis que les chercheurs et les activistes font la critique des arguments colonialistes, capitalistes, racistes, sexistes et capacitifs en faveur des barrages, des pipelines, des murs frontaliers, de la gentrification et des politiques environnementales néo-libérales, les activistes dans le domaine des arts jouent un rôle essentiel dans la définition spirituelle, émotionnelle et intellectuelle du combat pour la justice environnementale.

Dans Slow Violence and the Environmentalism of the Poor (5), Rob Nixon souligne le rôle de l’écrivain-activiste environnemental à travers son travail de représentation et d’articulation des inquiétudes concernant les communautés marginalisées; cependant, les pratiques des activistes dans le domaine des arts sont tout aussi complexes, notamment parce qu’elles négocient entre politiques de représentation, performance, marchandisation, notoriété et connivence.

Pour ce numéro spécial, la revue The Goose sollicite les articles de création et les critiques d’artistes, d’activistes et de chercheurs qui aborderaient tout aspect de l’activisme environnemental dans le domaine des arts. Voici une liste non exhaustive de pistes de réflexion :

  • Les arts visuels, la poésie et la prose, le récit, l’artisanat, la gravure, les affiches, les arts numériques, la danse, la musique, les enregistrements vidéo ou audio, le land art
  • Le rapport entre art activiste et capitalisme
  • La critique de la notoriété, de la culture des prix, du statut de célébrité
  • Les médias sociaux, la technologie, le numérique
  • Le rôle et le statut des artistes au sein des communautés et des mouvements de justice sociale
  • L’art et l’activisme, l’art comme forme d’activisme, les pratiques artistiques et la vie quotidienne
  • L’écocritique dans le domaine des arts et la théorie de l’art
  • Les traditions et innovations dans les médias, le format, le genre et les techniques de l’activisme environnemental

Date limite et soumission :
La date limite pour les soumissions est le 7 janvier 2019. Les contributions devront respecter les normes stylistiques de la revue The Goose (http://scholars.wlu.ca/thegoose/styleguide.html) et être soumises directement sur sa plateforme en ligne (http://scholars.wlu.ca/thegoose/). The Goose, la revue de l’ALECC (Association pour la littérature, l’environnement et la culture au Canada), est publiée deux fois par an. Cette revue en libre accès vise à promouvoir la distribution et l’étude de la littérature et des arts environnementaux, de l’écocritique, des théories et des études culturelles dans le domaine de l’environnement au Canada. The Goose est à la recherche de contributions académiques ainsi que d’écrits de fiction, poèmes, photographies, essais littéraires et photographiques, arts visuels et multimédias, entretiens et comptes-rendus. Notre intérêt premier porte sur le contenu canadien, mais nous acceptons les contributions examinant des productions internationales.